Le village de Lambusart

Les routes, rues et chemins


Ci-dessous, vous retrouverez les principales rues de Lambusart :

- Rue du Carcan : Le mot carcan ou pilori désigne un pilier ou colonne en pierre élevé sur quelques marches et placé ordinairement sur une place publique. A une hauteur convenable se trouvait scellé dans la pierre un anneau. On y attachait par un collier de fer les délinquants et malfaiteurs, les exposant ainsi à la foule pendant un temps imparti. Le mot carcan désigne aussi une bête crevée. C’est le lieu où l’on enterrait les animaux de la ferme morts de maladies.
- Rue Albert 1er (ancienne rue de la Station) : en souvenir du roi des Belges
Screen Shot 2018-01-22 at 14.58.14Screen Shot 2018-01-22 at 15.01.19Screen Shot 2018-04-11 at 17.19.15
- Avenue des Amandiers : arbres provenant d’Asie, présents dans la cité pour leurs amandes.

- Chemin du vieux campinaire à Lambusart : Baty des sorcières
- Rue Arthur Baudhuin : En hommage à Gaston Joseph, mort pour la patrie le 29 septembre 1914, soldat au 2ème carabinier.
- Avenue des Cytises : dans la cité, arbuste à grappes de fleurs jaunes, appelé aussi « faux ébinier ».
Screen Shot 2018-01-22 at 14.54.23

- Rue Danvoie : hommage à Henri Danvoie, agriculteur, fils d’Henri Joseph et d’Adèle Maison, né à Lambusart le 21 novembre 1887 et mort pour la patrie le 19 août 1914 à Aarschot, soldat au 9ème de ligne, matricule 54132 (il habitait rue de l’église maintenant rue Danvoie numéro 25)
Screen Shot 2018-04-11 at 17.22.55Screen Shot 2018-01-22 at 14.59.12

- Rue Duvivier : hommage à Auguste Duvivier, mort pour la Belgique, pris pour un espion et fusillé sur le pont de Lambusart, mort le 21 août 1914.
- Avenue des Eglantiers : dans la cité, arbrisseau épineux aux fleurs roses ou blanches, servant de porte-greffe aux rosiers cultivés.
- Rue Omer Lison : fils de Léopold et de Sylvie Lepage, houilleur, né à Lambusart le 12 août 1893, soldat au 8ème régiment de ligne, décédé à l’hôpital militaire à Namur le 20 octobre 1914.
- Rue Rue George Delersy : fils de Jules Joseph et de Maria Rosalia Depauw, né à Perwez le 2 avril 1891, matricule 57969, soldat au premier régiment de ligne, décédé à l’hôpital militaire d’Anvers le 16 octobre 1914, époux de Virginie Eugénie Cellier.
- Route du Wainage : ancienne Grand rue.
Screen Shot 2018-01-22 at 15.00.18
- Rue Marquebreucq : Hommage à un ancien curé fils de Louis et de Catherine Godfroid, né le 8 juillet 1835 et mort le 27 juillet 1927 qui était réputé à la ronde pour ses potions magiques. Il soignait par les plantes et a guéri plus d’un malade. Il est parti près du bon Dieu en emmenant avec lui tous ses secrets. D’après la légende, il avait un cahier avec toutes ses recettes, qui n’a jamais été retrouvé mais qui existe encore, caché quelque part on ne sait-où.

Screen Shot 2018-01-22 at 14.57.46
- Rue de la poste
Screen Shot 2018-01-22 at 14.58.04

Quartier de la Gare (Vous pouvez voir les usines Baudhuin en arrière plan et à votre droite):
Screen Shot 2018-01-22 at 14.55.45

Place de la Gare:
Screen Shot 2018-04-11 at 17.18.58